Ninja Linking netlinking

[2019] Ninja linking (Netlinking)

100,00

Avec le Guide complet NinjaLinking découvrez comment construire une multitude de liens de haute qualité, facilement et de façon efficace. Profitez de conseils précis, de beaucoup d’expériences et de connaissances synthétisées dans un ouvrage dense et direct pour vous accompagner dans chacune des étapes sur le web offsite.

Cet ouvrage est conçu pour les débutants ou intermédiaires qui souhaitent démarrer propulser leur site web dans les classements de façon efficace dès aujourd’hui, et cela dans un cadre de travail agréable, sans perdre de temps, d’énergie et avec un bon niveau d’efficacité dès le démarrage. Il s’adresse aussi aux experts désireux d’affiner leurs connaissances ou stratégies.

Pour profiter pleinement de cet ouvrage il vous suffira de disposer d’un navigateur web et d’un connexion internet.

Disponible sur commande

Catégorie :

Description

Construire des liens bénéfiques pour votre positionnement !

1) Introduction

Google n’est pas le premier moteur de recherche à avoir existé. Altavista, Lycos, Yahoo, Ask furent présent avant le Géant. Mais comment cet engin de recherche à pu si rapidement déclasser tous les autres, revaloriser internet, son accessibilité générale jusqu’à en devenir la porte d’accès principale et incontournable ?

Fondamentalement les moteur de recherche se contentaient de compiler de grande liste de documents indexés et de les noter. Qualifiant ainsi non la qualité réelle de ces document mais plutôt celle probable aux travers de deux indicateurs principaux, la cohérence premièrement et l’originalité ensuite, sémantique bien entendu.

La plus grande force de Google.

La plus grande force de Google fut l’algorithme du Page Rank (Alias Citation Flow chez Majestic) qui donne en quelques sortes à chaque page du web autant de possibilité de voter pour une autre page, qu’elle ne fait de liens. Cependant l’idée la plus brillante du Page Rank est peut être aussi celle qui impose que chaque vote dilue la puissance initiale du (des) autre(s) votes (liens) de la page.

Avec cet algorithme il est possible de mesurer ainsi, au fil de l’indexation, la puissance en termes d’autorité (plus précisément de popularité) de chaque page du web. Cet indice permet de servir à coup quasi-sur à chaque internaute, les documents les plus apprécies sur le sujet. Avec cet algorithme : Google déclasse tout les autres moteurs de recherche et instaure très rapidement un monopole presque complet sur une toile grandissante.

La plus grande faiblesse de Google.

Seulement, il existe une limite à cette formule, ces fameux liens et les points statistiques qu’ils canalisent constituent aussi la plus grande faiblesse du moteur de recherche californien. Cela dans la mesure ou ils s’avèrent être manipulables par n’importe quel web-master désireux de propulser ses sites internet dans les classements.

Ces pages, qui comportent chacune une fraction de puissance d’amorce, peuvent être crées par une personne qui profitera clairement de cette formule, avec une connaissance de ses limites et de ses spécificités. Tout comme les pages, liens artificiels peuvent aussi être directement crées de façon plus ou moins optimisées pour booster cette statistique décisive en terme de visibilité. Il est très dur dans ses débuts pour Google de détecter ces manipulations de pages et de liens.

Deux techniques sont dans un premier temps apparues de cette faille, le Spam-Dexing et le Netlinking (dans plusieurs nuances stratégiques allant du Link Baiting jusqu’au Ninjalinking). Ces deux techniques, le SpamDexing et les aspects artificiels du Netlinking sont réprouvées par Google.

Pour essayer de contrôler les web-masters , la Web Spam Team de Google est même allée jusqu’à sélectionner manuellement des sites vendeurs de liens, afin d’ensuite les pénaliser et d’en faire des cas publics d’exécutions numériques, exemples semant ainsi une sorte de terreur sur la toile .

Enfin Google à proposé alors aux web-masters, de gagner des liens naturellement (link baiting) par la qualité de leurs contenus publiés. Cela tout en menaçant assez régulièrement les acteurs du web avec de lourdes pénalités en cas de manipulations ou de détection de liens artificiels détectés.

2) Stratégie

Nous analyserons plus en détail les rouages de Google au sujet des liens, puis ses différentes ripostes (toutes contournables et limitées) et enfin nous aborderons les règles d’or qu’il faudra systématiquement respecter dans tous vos travaux de manipulations du moteur de recherche sur la popularité.

Une guerre psychologique et algorithmique

Dans ce contexte, deux parties se sont formalisées et s’affrontent technologiquement.

  1. Pour pallier à la curiosité des web-masters, Google c’est montré menaçant, et bluffeur.
  2. Pour tenter de palier aux manipulations statistiques, Google à repoussé le problème avec le Nofollow, le Topical Page Rank, les Quality Raters ou encore le Trust Rank par exemple, sans jamais vraiment réussir à régler son vrai problème : ses résultats ne reflètent pas une qualité indiscutable mais plutôt des probabilités manipulables de cette qualité, bien trop aveugles de la véracité ou du sens réel des mots pour ne pas être influençables.

Les Indicateurs métriques principaux

La stratégie pour ma part tire sa naissance dans l’analyse pragmatique de l’adversaire. Pour vous faciliter l’assimilation des forces et faiblesses de nos moteurs de recherche et leurs exploitations possibles, voyons deux formules de base de façon synthétique. Après le score sémantique d’une page (indice de cohérence et indice d’originalité, Google calcule deux autres aspects fondamentaux : l’indice de popularité et l’indice de confiance. C’est la popularité et le confiance ainsi que leurs méthodes d’acquisitions qui nous intéressent dans cet ouvrage.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “[2019] Ninja linking (Netlinking)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.